Tag Archives: facial recognition / reconnaissance faciale

Reconnaissance faciale et fausse bienveillance

Dans la course à l’acception publique de la reconnaissance faciale, certains proposent qu’elle puisse détecter dans une foule une personne souffrant de la maladie d’Alzheimer n’arrivant pas à rentrer chez elle.

“Crowds at the Cauldron” by scalpel3000 is licensed under CC BY-NC-SA 2.0

Sous couvert de bonnes intentions, ce genre de discours est dangereux. Ce discours pousse une profonde déresponsabilisation collective. Il prend pour acquis ou encourage les comportements individualistes.

Dans une société qui encourage le soin mutuel, la responsabilité d’aider une personne qui ne retrouve pas le chemin de chez soi est partagée. Elle incombe à qui peut, à ce moment et à cet endroit, porter assistance. Ce genre de principe existe depuis longtemps, y compris en droit (cf. l’assistance à personne en danger). Une tolérance, mieux, une reconnaissance doit exister pour celles et ceux qui aident autrui. Ce que ce genre de techno-solutionisme dit, sous couvert de bonnes intentions, c’est qu’il est normal et légitime que nous n’ayons pas à nous préoccuper de la personne qui est perdue, qui a besoin d’aide. Que notre devoir est de continuer à aller au travail, faire des courses.

© Benoît Prieur / Wikimedia Commons

Ce que ce genre de techno-solutionisme dit, sous couvert de bonnes intentions, c’est qu’il est normal et légitime que nous n’ayons pas à nous préoccuper de la personne qui est perdue, qui a besoin d’aide. Que notre devoir est de continuer à aller au travail, faire des courses.

Et que cette légitimité à ignorer les autres membres de la société, autour de nous, y compris celles et ceux qui ont besoin d’aide, est construite dans la structure technologique de la ville même : des machines s’occuperont de faibles, des perdus, des autres. Aucune raison de s’arrêter pour aider la personne perdue, la construction technique justifie, légitime et encourage de rentrer chez soi pour aller regarder Netflix et commander à manger par une appli sur son téléphone.

La technologie comme structure de l’individualisme.
Une raison, parmi d’autres, de s’opposer à la reconnaissance faciale.

Si vous voulez agir, rejoignez le mouvement contre la Technopolice : technopolice.fr/


Note : initialement publié sous la forme d’une série de tweets / toots. Republié ici parce que je ne suis pas le dernier à dire « get a blog » quand je vois des threads intéressants et long sur Twitter ou Mastodon.